Des scènes et des nœuds

Introduction

../../_images/chef.png

Imaginez une seconde que vous n’êtes plus développeur de jeux. Au lieu de cela, vous êtes un chef ! Changez votre tenue de hipster pour une toque et une veste croisée. Maintenant, au lieu de faire des jeux, vous créez de nouvelles et délicieuses recettes pour vos invités.

Alors, comment un chef crée-t-il une recette ? Les recettes sont divisées en deux sections : la première est celle des ingrédients et la seconde celle des instructions de préparation. Ainsi, n’importe qui peut suivre la recette et savourer votre magnifique création.

Faire des jeux dans Godot, c’est à peu près la même chose. L’utilisation du moteur donne l’impression d’être dans une cuisine. Dans cette cuisine, les nœuds sont comme un réfrigérateur rempli d’ingrédients frais avec lesquels cuisiner.

Il existe de nombreux types de nœuds. Certains montrent des images, d’autres jouent du son, d’autres nœuds affichent des modèles 3D, etc. Il y en a des douzaines.

Les nœuds

Mais commençons par les bases. Les nœuds sont des éléments fondamentaux pour la création d’un jeu. Comme mentionné ci-dessus, un nœud peut exécuter une variété de fonctions spécialisées. Cependant, un nœud donné a toujours les attributs suivants :

  • Il a un nom.
  • Il a des propriétés éditables.
  • Il peut recevoir une fonction de rappel à traiter à chaque trame.
  • Il peut être étendu (pour avoir plus de fonctions).
  • Il peut être ajouté à un autre nœud en tant qu’enfant.
../../_images/tree.png

Le dernier est important. Les nœuds peuvent avoir d’autres nœuds comme enfants. Lorsqu’ils sont disposés de cette façon, les nœuds deviennent un arbre.

Dans Godot, la capacité d’organiser les nœuds de cette façon crée un outil puissant pour organiser les projets. Comme les différents nœuds ont des fonctions différentes, leur combinaison permet de créer des fonctions plus complexes.

Ne vous inquiétez pas si cela ne vous percute pas encore. Nous continuerons d’explorer cette question au cours des prochaines sections. Le fait le plus important à retenir pour l’instant est que les nœuds existent et peuvent être arrangés de cette façon.

Les scènes

../../_images/scene_tree_example.png

Maintenant que le concept de nœuds a été défini, l’étape logique suivante consiste à expliquer ce qu’est une scène.

Une scène est composée d’un groupe de nœuds organisés hiérarchiquement (en arborescence). En outre, une scène :

  • a toujours un seul nœud racine.
  • peut être sauvegardé sur disque et chargé à nouveau.
  • peut être instanciée (plus de détails plus tard).

Exécuter un jeu signifie exécuter une scène. Un projet peut contenir plusieurs scènes, mais pour que le jeu se lance, l’une d’entre elles doit être sélectionnée comme scène principale.

Fondamentalement, l’éditeur Godot est un éditeur de scènes. Il dispose de nombreux outils pour éditer des scènes 2D et 3D ainsi que des interfaces utilisateur, mais l’éditeur est basé sur le concept d’édition d’une scène et des nœuds qui la composent.

Créer un nouveau projet

Rendons ces concepts abstraits plus concrets à l’aide d’un exemple. Suivant une longue tradition dans les tutoriels, nous commencerons par un projet « Hello World ». Ceci nous initie à l’utilisation de l’éditeur.

Si vous exécutez l’exécutable Godot en dehors d’un projet, le Gestionnaire de projets apparaît. Cela aide les développeurs à gérer leurs projets.

../../_images/project_manager.png

Pour créer un nouveau projet, cliquez sur l’option « Nouveau projet ». Choisissez et créez un chemin pour le projet et spécifiez le nom du projet « Nouveau projet » :

../../_images/create_new_project.png

Éditeur

Une fois que vous avez créé le « Nouveau Projet », ouvrez-le. Ceci ouvrira l’éditeur Godot :

../../_images/empty_editor.png

Comme mentionné précédemment, fabriquer des jeux dans Godot, c’est comme être dans une cuisine : ouvrons le réfrigérateur et ajoutons de nouveaux nœuds au projet. Nous commencerons par un message « Hello World! » que nous afficherons à l’écran.

Pour ce faire, appuyez sur le bouton « New Node » (qui ressemble à un symbole plus) :

../../_images/newnode_button.png

Cela ouvrira la boîte de dialogue Créer un nœud, montrant la longue liste des nœuds qui peuvent être créés :

../../_images/node_classes.png

Sélectionnez d’abord le nœud « Label ». La recherche est probablement le moyen le plus rapide :

../../_images/node_search_label.png

Et enfin, créez le Label ! Il se passe beaucoup de choses lorsque vous appuyez sur Créer :

../../_images/editor_with_label.png

Tout d’abord, la scène passe à l’éditeur 2D (parce que Label est un type de nœud 2D), et le Label apparaît, sélectionné, dans le coin supérieur gauche de la fenêtre.

Le nœud apparaît dans l’éditeur de l’arbre de scène (boîte dans le coin supérieur droit), et les propriétés du label apparaissent dans l’inspecteur (boîte dans le coin inférieur droit).

L’étape suivante sera de modifier la propriété « Text » de l’étiquette. Changeons cela en « Hello, World! » :

../../_images/hw.png

Ok, tout est prêt pour la scène ! Appuyez sur le bouton Lancer la scène sur la barre supérieure (ou appuyez sur F6) :

../../_images/playscene.png

Eeeeet… Oups.

../../_images/neversaved.png

Les scènes doivent être sauvegardées pour être exécutées, alors enregistrez la scène sur quelque chose comme hello.tscn dans Scène -> Enregistrer :

../../_images/save_scene.png

Et voilà quand quelque chose de drôle arrive. La boîte de dialogue de fichier est une boîte de dialogue spéciale, et vous permet seulement d’enregistrer à l’intérieur du projet. La racine du projet est « res:// » qui signifie « chemin des ressources ». Cela signifie que les fichiers ne peuvent être sauvegardés qu’à l’intérieur du projet. Pour l’avenir, lorsque vous effectuez des opérations de fichiers dans Godot, rappelez-vous que « res:// » est le chemin des ressources, et peu importe la plateforme ou l’emplacement d’installation, c’est le moyen de localiser où se trouvent les fichiers de ressources à l’intérieur du jeu.

Après avoir sauvegardé la scène et appuyé de nouveau sur Lancer la scène, la démo « Hello, World! » devrait enfin s’exécuter :

../../_images/helloworld.png

Succès !

Note

If this doesn’t immediately work and you have a hiDPI display on at least one of your monitors, go to Project → Project Settings → Display → Window then enable Allow Hidpi under Dpi.

Configurer le projet

Ok, il est temps de configurer le projet. Pour l’instant, la seule façon d’exécuter quelque chose est d’exécuter la scène actuelle. Les projets, cependant, peuvent avoir plusieurs scènes, de sorte que l’une d’entre elles doit être mise en scène principale. C’est la scène qui sera chargée à chaque fois que le projet est exécuté.

Ces paramètres sont tous stockés dans un fichier project.godot, qui est un fichier texte en clair au format win.ini (pour faciliter l’édition). Il y a des douzaines de paramètres que vous pouvez modifier dans ce fichier pour modifier la façon dont un projet s’exécute. Pour simplifier ce processus, Godot fournit une boîte de dialogue de paramétrage du projet, qui agit comme une sorte de frontend pour éditer un fichier project.godot.

Pour accéder à cette boîte de dialogue, sélectionnez Projet -> Paramètres du projet. Essayez ceci maintenant.

Une fois la fenêtre ouverte, sélectionnons une scène principale. Localisez la propriété Application/Run/Main Scene et cliquez dessus pour sélectionner “hello.tscn”.

../../_images/main_scene.png

Maintenant, avec ce changement, lorsque vous appuyez sur le bouton Jouer (ou F5), cette scène sera exécutée, quelle que soit la scène en cours d’édition.

La boîte de dialogue des paramètres du projet offre de nombreuses options qui peuvent être sauvegardées dans un fichier project.godot et affiche leurs valeurs par défaut. Si vous modifiez une valeur, une case est cochée à gauche de son nom. Cela signifie que la propriété sera sauvegardée dans le fichier project.godot et mémorisée.

Comme note complémentaire, il est également possible d’ajouter des options de configuration personnalisées et de les lire au moment de l’exécution en utilisant le singleton ProjectSettings.

À suivre…

Ce tutoriel parle « des scènes et des nœuds », mais jusqu’à présent il n’y a eu qu”une seule scène et qu”un seul nœud ! Ne vous inquiétez pas, le prochain tutoriel s’étendra sur ce sujet…